© 2004-2015 / cj.sko | Quartier Vauban

Quartier VAUBAN

HISTORIQUE

Le quartier Vauban est un écoquartier de la ville de Fribourg-en-Brisgau, en Allemagne.

Situé au Sud du centre-ville, ce terrain accueillait une caserne construite en 1936 et occupée après la Seconde Guerre mondiale par les forces françaises stationnées en Allemagne (FFA). En août 1992, les militaires libèrent cet espace, posant de fait la question de son avenir.

Après une période durant laquelle les baraqques sont occupées illégalement par des populations marginales, la municipalité lance ne 1996 les opérations de renouvellement du secteur, en s’appuyant sur une démarche de développement durable.


Onze anciens bâtiments ont été conservés et rénovés, occupant un terrain d’une superficie de 4 hectares. Quatre d’entre eux sont affectés à 200 logements alternatifs formant le collectif « SUSI » (Selbstorganisierte unabhängige Siedhungsinitiative). Ces logements sont habités par une partie du groupe ayant occupé illégalement la caserne dès sa libération. Six autres bâtiments accueillent 600 logements pour étudiants. Un ancien bâtiment enfin, nommé Burgerhaus 037, est transformé en maison de quartier et en centre socio-culturel accueillant les associations locales.


Les 34 hectares restants sont restructurés et consacrés à la création de 2000 logements et de 600 emplois, dont la plupart sont regroupés sur 6 hectares destinés aux activités industrielles et artisanales. A l’Est de la Merzhauser Strasse (voie Nord-Sud de liaison interquartier) est programmé un ensemble de « plus energy houses ». Ces logements sont alimentés par énergie solaire et du fait de leur construction suivant les normes HQE jusque dans le moindre détail, ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Les autres bâtiments du quartier respectent également un grand nombre de principes issus des normes HQE, tels les toitures végétalisées, une exposition optimisée à la chaleur solaire, l’emploi de panneaux solaires et de matériaux écologiques pour la construction.


Aire de jeu et façades du quartier Vauban.

Une ligne de tramway, dont le tracé est défini dans le plan d’aménagement du quartier, le reliera au centre-ville. Celui-ci n’est distant que de , kilomètres, ce qui représente une quinzaine de minutes à vélo.

Afin de gagner de l’espace au profit des habitations et des espaces plubliques, les places de parking ou garages privés ne seront possibles que pour % des logements, situés à la marge du quartier. Pour les autres logements, trois parkings-silo sont construits aux entrées du quartier. Ainsi, la circulation au sein du quartier n’est plus une nécessité, ce qui permet de convertir les voies de ciruclation automobiles en rues réservées au jeu (spiestrassen), où les enfants peuvent en effet jouer en toute liberté, les voitures n’ayant pas la priorité et ne devant pas dépasser une vitesse de 5km/h.


Le quartier Vauban a connu une forte participation citoyenne au projet et a connu la constitution de nombreux baugruppen. Ces « groupes de construction » sont le fait de personnes désireuses de construire leur logement. Elles se regroupent ainsi afin de définir l’organisation de leu ïlot ou de leur immeuble au cours de multiples réunions précédant la transmission de leur projet à un maître d’œuvre. C>es baugruppen apportent quelques avantages par rapport aux démarches classiques :

- céation de relations de voisinage antérieures à la construction de l’habitat ;

- réduction des coûts de construction par des économies d’échelle ;

- possibilité de mettre en commun quelques équipements, tels que l’approvisionnement en énergie solaire, le chauffage ou encore les jardins, afin de réduire leurs coûts.


Données :

- superficie : 38 hectares ;

Durée de la construction : 1996-2006

- population à terme : 5000 habitants ;

- arrivée des premiers habitants : 1996


Source : Wikipédia.